Chirurgie après amaigrissement

La chirurgie bariatrique est réalisée par des chirurgiens digestifs, viscéralistes, et a pour but de faire maigrir les patients dits en obésité morbide (BMI ou IMC supérieur à 35 ou 40) : anneau gastrique, sleeve gastrectomie, bypass gastrique et mini by-pass gastrique, ballon intra gastrique, etc… Après amaigrissement et perte de poids suite à une chirurgie de l’obésité, mais aussi après grossesses multiples ou tout simplement un régime bien conduit, nous avons régulièrement affaire en consultation à des patients ayant perdu plusieurs dizaines de kilos en quelques mois et présentant des excès de peau importants ainsi que des excès graisseux résiduels localisés très invalidants. Les objectifs de la chirurgie plastique, réparatrice et esthétique sont alors de retrouver une silhouette normale en réparant les « séquelles » de cet amaigrissement rapide et massif par des interventions ciblées : supprimer l’excès de peau et de graisse au niveau du ventre (abdominoplastie, plastie abdominale, dermolipectomie abdominale ou lifting du ventre), du dos, des flancs, de la face externe des cuisses et des fesses (bodylifting, « bodylift » ou demolipectomie abdominale totale circulaire), des membres (lifting des bras et cuisses, brachioplastie et cruroplastie, dermolipectomie des membres supérieurs et inférieurs), corriger les seins (augmentation mammaire par prothèses mammaires, cure de ptose mammaire par lifting des seins/mastopexie ou cure d’hypertrophie mammaire par réduction mammaire), le visage et le cou (lifting), les amas graisseux localisés résiduels (lipoaspiration ou liposuccion). On parle de chirurgie post-bariatrique.

Il faudra envisager plusieurs temps opératoires sur plusieurs mois voire plusieurs années en définissant une stratégie thérapeutique propre à chaque patiente en fonction de son cas bien précis. Dans tous les cas, la première intervention n’est licite qu’une fois l’amaigrissement terminé et le poids stabilisé depuis plusieurs mois. Aussi le résultat ne pourra être pérennisé que par le maintien d’un poids stable après l’opération.

La chirurgie plastique chez l’obèse et l’ancien obèse, tout particulièrement après gastroplastie, suit des techniques assez proches du cas habituel. Il existe cependant des différences importantes :

  • La peau de l’ancien obèse a perdu toutes ses capacités élastiques : il y a un plus fort taux de redistension après chirurgie et les retouches sont plus fréquentes.
  • Il est plus difficile d’obtenir une tension appropriée car les dimensions cutanées à retirer sont plus importantes.
  • Les pertes sanguines per-opératoires sont majorées.
  • Les volumes excisés et les espaces de décollement étant plus étendus, les suites opératoires sont classiquement plus compliquées (hématome, sérome).
  • Les problèmes thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire) sont plus fréquents.

Il s’agit donc d’une chirurgie difficile impliquant l’intervention d’équipes spécialisées et expérimentées dans ce domaine.

Le Docteur Martinage a travaillé de façon étroite pendant plusieurs années avec le service de Chirurgie Digestive et Bariatique du Professeur Gugenheim à l’Hopital de l’Archet du CHU de Nice. Cette implication lui a permis de se forger une solide expérience et de devenir un chirurgien de renom en matière de chirurgie plastique, réparatrice et esthétique post bariatrique. Il maîtrise parfaitement ces interventions délicates qu’il affectionne particulièrement, techniquement et relationnellement, et collabore désormais au quotidien à la Clinique Esthétique Saint-George avec une équipe spécialisée habituée à ce type de chirurgie.

Silhouette